les soutiens du jour

Publié le par Olga Trostiansky

carte_postale.jpgMarc Germanangue : Olga Trostiansky est de tous les combats quotidiens des habitants du 10ème : ouvertures de classes dans les écoles surchargées, soutien aux familles sans papiers, écoute des commerçants en difficulté, encouragements aux associations, moyens supplémentaires pour la propreté, défense des lieux de culture menacés... Elle est toujours là, à nos côtés. Olga, c'est la démocratie vraiment participative. Mieux qu'un élu, une élue-citoyenne.

Hervé Pernin
: J’en suis convaincu : nous devons porter aux fonctions électives des hommes et des femmes qui n’ont pas fait initialement profession exclusive de la politique. Des élu(e)s qui nous ressemblent. Qui ont un engagement et des convictions avant d’avoir un plan de carrière. L’enjeu ? S’affranchir des calculs d’appareil, du cynisme et de la pression exorbitante des ambitions personnelles. Il s’agit d’une évolution profonde, la seule peut-être qui soit réellement à notre portée de simples militants. Voter pour Olga Trostiansky, c’est déjà rénover, au plus près de chez nous ! 

Françoise Fagois : " Juste une question d’énergie… ". Notre 10ème a aujourd’hui besoin de moyens. Il est plus que temps par exemple de se pencher sur la propreté. Pour cela il faut se battre énergiquement pour obtenir les moyens nécessaires. C’est au conseil de Paris que les choses se jouent : Olga par son expérience en connaît bien chaque niveau de décision et d’action. Durant son mandat d’adjointe elle a rempli avec efficacité ses objectifs. C’est à mon sens la seule capable de prendre enfin à bras le corps les problèmes de la vie quotidienne des habitants du 10ème.

Le 10e doit se doter d’un Maire courageux, entreprenant, proche des citoyens.

Choisissons Olga Trostiansky, une femme de cœur, une femme loyale et fiable qui va au bout de ses engagements et qui tient ses promesses.

Une preuve éclatante? Son bilan à la Mairie de Paris.

 

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emmanuelle 07/10/2007 21:00

Chère Emmanuelle,Tu soutiens une candidate parceque son programme t'as séduite et que tu crois en ses chances de gagner face à la droite dans le Xème.Soit. C'est le résultat d'un débat démocratique que tous les militants souhaitaient dans notre section.Ceci dit, attaquer le candidat d'en face de cette façon est peu constructif et ahinile le débat sur le fond. Cela s'apparente à un procès d'intention tout simplement. Alors permet moi, moi qui ne me m'interresse qu'à l'avenir économique, social et urbanistique de nos quartiers du Xème, de t'opposer une réponse.Il ne s'agit pas de reconduire un "ancien" puisque jusqu'à preuve du contraire, Tony Dreyfus ne s'est pas représenté à cette mandature. Rémi Féraud n'est pas Dreyfus parcequ'il a été son premier adjoint. Les personnes sont bien différentes et l'on a pu d'ailleurs constater leurs styles diamétralement opposés, si j'ose dire, lors de la dernière AG. D'ailleurs s'il avait été son héritier direct, Dreyfus lui aurait laissé sa place juste après l'élection législative, contournant le débat, comme cela s'est vu dans le XIIIème arrondissement. Ce ne fut pas le cas. Bien au contraire.Quant à être dans le "sillage", je te rappelle que quand on accepte un mandat, quand on est adjoint au maire, on fait preuve d'un minimum de loyauté et on évite de "cracher dans la soupe".A ce sujet, un petit dicton espagnol à méditer : "crias cuervos y te sacaron los ojos" ("élève des corbeaux, ils te créveront les yeux")Ce qui n'empêche de suggérer quelques idées et de parfois les transformer en véritables projets. Sinon quelle est l'utilité des adjoints? Je crois qu'Olga qui citait plus bas le développement du conseil de la Jeunesse qu'elle avait mené à bien dans le Xème en tant qu'adjointe a réussi grâce à cette concertation, à ce dialogue.Dire que Rémi "ne s'est jamais battu" est un peu court. Il s'est battu pour défendre ses idées lors du vote sur le Traité européen, lors des primaires pour les présidentielles. Sur le Traité européen, le "oui" l'a emporté dans la section mais pas en France, sur les présidentielles, c'est Ségolène Royal qui a été désignée dans la section. Ca ne l'a pas empêché d'accepter la décision des militants, d'être beau joueur et de faire campagne, avec le succès que l'on connait, pour Ségolène Royal. Et puis il mène des combats quotidiens -la mairie du Xème n'est pas une sinécure!- en tant que premier adjoint pour pallier aux carences de l'Etat, pour aider les habitants du Xème et faire de notre arrondissement un lieu où il fait bon vivre. Mais ça il ne s'en plaindra jamais ni ne s'érigera en martyr, ce n'est pas le style du bonhomme.Quant à connaître les habitants du Xème, je crois qu'il ne s'en sort pas mal du tout entre ses visites quotidiennes et fréquentes des différentes structures stratégiques de notre arrondissement. D'ailleurs, alors qu'il n'était pas encore en campagne, je l'ai toujours vu discuter avec les habitants, leur répondre, se préoccuper de leurs attentes et voir ce qu'il est possible -ou pas (tu en conviendras, on ne peut dire "oui" à tout)- de faire pour les aider.Dire qu'il n'est jamais sorti des cabinets ministériels est faux : il est attaché parlementaire - si si c'est un vrai boulot aussi! et j'en sais quelquechose- et d'ailleurs, il ne connait peut-être pas les entreprises privées mais lui, il sait encore ce que c'est d'être salarié et de recevoir, comme beaucoup d'entre nous ici- une feuille de paie à la fin du mois. Tu le reconnaitras, cela permet de garder un pied dans la réalité.Enfin la menace que tu profères à l'attention des militants de la section sur une hypothétique marée "verte" sur la mairie du Xème et ses dossiers, très franchement, on est dans l'incantatoire. L'important est de jouer collectif au sein de la section!Bien à toi

emmanuelle 07/10/2007 18:06

Bravo ! Je viens d'écouter la déclaration de Mme Trostiansky lors de l'AG et je suis enthousiasmée par son énergie et le courage qu'elle déploie pour convaincre et gagner les soutiens dont elle a besoin. Ce n'est pas gagné, car les électeurs reconduisent plus facilement l'ancien qu'ils ne tentent la nouveauté. Et pourtant tous les socialistes parlent bien aujourd'hui de rénovation! Qui peut croire que mettre M Féraud à la mairie serait un signe de rénovation, lui, qui a toujours été dans le sillage de M Dreyfus, pour le meilleur et le pire aussi. Lui qui ne s'est jamais battu réellement, lui qui a navigué d'un cabinet à un autre depuis qu'il a quitté les bancs de l'université ou de Sciences Po... Certes il connaît les arcanes du Ps, mais les habitants, leurs besoins, leurs attentes, les connaît-il?     Non, voter pour M Féraud conduirait à décevoir les trop nombreux habitants qui se détournent du PS parce qu'ils se sont détournés de M Dreyfus, qu'ils ont appris à connaître depuis 2 mandats. Les Verts, malgré leurs difficultés internes et leur petit score aux derrniers scrutins, feront du mal si la section porte M Féraud en t^te de liste.Sans état dâme et avec conviction, je vote Olga Trostiansky à la mairie du 10e !