Le logement social, une priorité pour le 10e

Publié le par Olga Trostiansky

L’OPAC de Paris a livré hier 31 logements sociaux dans un immeuble situé 99, boulevard Magenta et 136, rue Lafayette. Le programme comprend 2 locaux commerciaux, 9 logements PLA-I, 16 logements plus et 9 logements PLS (les trois catégories de logement social, accessibles selon des plafonds de revenus), ce qui assurera une véritable mixité dans l’immeuble. D’autant que pour assurer l’accès au logement social des plus faibles revenus, nous avons l’autorisation d’attribuer jusqu’à 30% des logements PLUS à des foyers qui ont des revenus inférieurs, de niveau PLA-I, qui représentent la très grande majorité des demandes.
 
Pour notre arrondissement au parc social sous dimensionné compte tenu des besoins et des demandes des habitants, c’est assurément une bonne nouvelle. Malgré le millier de logements sociaux livrés sous cette mandature, notre arrondissement est très loin de remplir les critères de la loi Gayssot, qui exige sous peine de pénalités 20% de logements sociaux sur l'ensemble des résidences. Sans compter que dans le 10e, près de 40% des demandeurs vivent dans des conditions de logement difficiles, hébergés chez un tiers, voire en logement précaire (hôtels, etc.). L’effort à fournir est donc considérable.

Publié dans 10ème

Commenter cet article

Françoise 13/10/2007 14:34

Ne pas oublier aussi l'aide aux copropriétés dégradées, véritable logement social "de fait" étouffées par le coût des travaux et les honoraires des syndics. Il faut que le 10ème reste métissé et populaire, (mais un peu moins sale quand même)
Ah zut c'est vrai, j'avais oublié : la propreté n'est pas au coeur d'une politique de gauche…(RF à AG du 3, sic). Donc circulez. La propreté, c'est réservé aux arrondissements de droite…

Paul lRichardet 13/10/2007 04:50

Le 10ème a beaucoup changé en quelques années. La rénovation a entrainé une hausse de l'immobilier et en a fait un arrondissement chic et cher. Aujourd'hui les familles, les jeunes et même les plus agés ne peuvent plus se loger sans bénéficer de fortune personnelle compte tenu des prix. Il est plus que temps de passer à la vitesse supérieure pour reconquérir des logements pour les personnes modestes et moyennes. Olga Trotiansky a su démonter qu'elle ne se berçait pas de mots et qu'elle tenait ses engagements. On l'a vu sur les crèches. Je fais confiance à Olga pour engager une véritable politique du logement social dans le 10ème.

BRUNO 11/10/2007 22:23

C'est une très bonne nouvelle !Et c'est très important qu'Olga s'engage sur un la nécessité d'un effort considérable sur la mixité sociale.Car notre arrondissement a une âme, et une histoire construites par sa mixité sociale et culturelle. Elles sont son identité et une source d'énergies exceptionnelles pour l'avenir.L'énergie du 10ème.BRUNO