Prévention précoce des troubles du comportement : restons vigilants

Publié le par Olga Trostiansky

Il y a un an et demi, le collectif « Pas de zéro de conduite pour les enfants de moins de trois ans » avait lancé une pétition contre un rapport de l’Inserm qui proposait des méthodes douteuses tant moralement que scientifiquement pour procéder au dépistage précoce des troubles du comportement de l’enfant. Cette pétition que nous sommes très nombreux à avoir signée (plus de 200.000) a contraint le gouvernement à renoncer à inscrire le dépistage, dès 36 mois, d’enfants turbulents dans sa loi de prévention de la délinquance. Le collectif  promeut au contraire « la prévention psychologique, globale, prévenante, humanisante et éthique ». 

Pourtant la vigilance est toujours d’actualité, puisque, souligne le collectif, la loi votée récemment sur la prévention de la délinquance épingle toujours plus les enfants et les familles en difficulté psychologique ou sociale. Elle fragilise encore le travail des professionnels chargés de les aider. Le secret professionnel, outil essentiel dans la santé et l’action sociale, y est remis en question.

D’où le
colloque « Enfants turbulents : l’enfer est-il pavé de bonnes préventions ? » que le collectif organise le samedi 10 novembre à l’Espace Charenton (12e). Les tables rondes et débats s’annoncent passionnants ; bravo à mon amie Sylviane Giampino pour l’organisation de cette manifestation !
colloque-Pas-de-z--ro-de-conduite.jpg

Publié dans petite enfance

Commenter cet article