La loi, meilleur outil de la parité ?

Publié le par Olga Trostiansky

Faut-il suivre l’exemple de la Norvège et prendre une mesure radicale pour assurer la undefinedparité femmes - hommes dans les conseils d’administration des entreprises ? Depuis le 1er janvier 2008, la loi oblige les entreprises privées du pays à accorder aux femmes 40% des sièges de leurs conseils d’administration, sous peine d’être dissoutes. Cette loi, votée en 2003, est déjà appliquée dans les groupes publics, le secteur privé ayant obtenu un délais. La Norvège fait déjà figure d’exemple, puisque les sociétés cotées à la Bourse d’Oslo affichent 37% de femmes dans leurs CA, deux fois plus qu’en Suède et quatre fois plus qu’au Danemark, pays pourtant réputés pour leur égalitarisme.

En France, le passage par la loi a permis d’accélérer l’avancée de la parité en politique. Pour l’impulser dans le monde de l’entreprise, ne serait-il pas nécessaire de légiférer, puisque le dialogue social semble patiner sur le sujet ? Rappelons que les CA des entreprises cotées au CAC 40 ne comptent que 6% de femmes… Le débat est ouvert.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article