Au travail les filles !

Publié le par Olga Trostiansky

Samedi 30 juin, les adhérentes de l'Assemblée des Femmes Paris Île-de-France se sont retrouvées pour l'assemblée générale de l'association. Nous avons eu l'honneur d'accueillir Patrick Bloche et George Pau-Langevin, tous deux députés, comme Françoise Durand, une des fondatrices de l’Assemblée des Femmes, et nous avons tracé des pistes pour l'année à venir.

L'Assemblée des Femmes Paris Île-de-France, que je préside, s'est fixée un programme de réunions et de communication important avec l'idée d'aller vers les femmes de gauche. Celles-ci jouent aujourd'hui un rôle de premier plan au parti socialiste, comme dans tous les appareils militants. Mais le traitement qui leur est fait est bien souvent injuste : elles seraient guidées par leurs émotions, leur hormones pour les plus indélicats de mes collègues, et doivent faire bien plus que leurs "camarades" pour jouer un rôle décisionnel ou êtres élues. L'Assemblée des Femmes, qui s'est fixée comme objectif la parité dans la vie politique, économique et sociale a donc encore un large champ d'action. Mes amies ont fait de très brillantes intervention, j'essaie notamment de récupérer celle de Claudine Monteil sur les questions internationales et de vous montrer le calendrier permanent des femmes.

J'ai terminé mon discours en parlant des femmes étrangères et de l'impact des politiques d'immigration qui sont menées par le Gouvernement sur les femmes. Avec un regroupement familial de plus en plus difficile, une incertitude de plus en plus grande sur la capacité à rester, il est très difficile de construire sa vie ici. Cela touche plus encore les femmes que les hommes, car elles privilégient souvent la vie familiale sur toute autre considération, y compris leur survie.

Publié dans femmes

Commenter cet article

LTM 16/07/2007 19:16

Un petit coup de chapeau aux Bretons des Côtes d'Armor : ils ont élus 60% de femmes aux législatives cette année, et dans leur ensemble les électeurs bretons, tous départements confondus (et tous partis confondus, car je ne suis pas allée voir la couleur de chacune...)  ont lus de 30% de femmes parmi leurs députés à l'Assemblée nationale. Une tâche sur ce tableau armoricain : aucune femme en Ile et Vilaine sur 7 élus. Nul n'est parfait!
Sur Paris, c'est juste 1/3 des élus qui sont des femmes : 7 sur 21 députés.
Source : OPFH et Minsitère de l'intérieur 18/06/2007
http://www.observatoire-parite.gouv.fr/portail/doc15/parite_bretagne.pdf