Gare du Nord

Publié le par Olga Trostiansky

Les journaux ont titré "fusillade à la gare du Nord", se concentrant sur un moment particulièrement dramatique, mais en le sortant de son contexte. La gare du Nord est un monde à elle seule : elle draine des voyageurs de toute sorte, mais également des "habitants" qui y ont trouvé un abri. Elle est aussi un centre commercial et un lieu de traffics illicites. Y travaillent tous les métiers du rail, mais également des professionnels de l'accompagnement social, des policers, des militaires, des douaniers, des commerçants, des personnes en charge de la propreté...Chacun y vit cote à cote, mais le plus souvent en s'ignorant. Les inégalités y sont dévoilées sans fard et la brutalité de certains parcours de vie vient y heurter des quotidiens plus heureux et plus protégés. Il est donc assez logique que ce territoire soit un lieu d'affrontements, comme cela a été le cas à la fin du mois de mars 2007. Intégrer cette gare à la vie du quartier est difficile car une gare vit selon un rythme bien particulier et est principlament conçue autour des flux, alors que son environnement urbain a d'autres fonctions: habitat, commerces, loisirs, soins médicaux, culture, sport...Le conseil de quartier travaille sur ces questions depuis 2001, en associant les habitants et les commerçants. L'amélioration de l'aménagement urbain autour de la gare a grandement satisfait les riverains et les voyageurs. Pour autant, la gare est loin d'être un lieu pacifié, l'actualité s'est chargée de nous le rappeler.

Publié dans 10ème

Commenter cet article