Soirée à la Java

Publié le par Olga Trostiansky

CIMG0026.JPGUne centaine de militants socialistes se sont rassemblés mardi soir à la Java. L'ambiance était très conviviale, mais aussi studieuse. Nous avons parlé à la fois de projets pour le 10e arrondissement, d'une méthode de pilotage de la mairie d'arrondissement et du choix du futur candidat socialiste.

 

Du coté du projet, les militants ont particulièrement développé la nécessité absolue d'améliorer la propreté de l'arrondissement et d'instaurer de bonnes conditions pour vivre ensemble.

 

Sans rejet des communautés qui font la vie animée de l'arrondissement ou des voyageurs de nos deux gares, nous avons évoqué les difficultés de sécurité, de propreté, de circulation que rencontrent les habitants de Château d'Eau ou du quartier des gares.

 

Les synergies économiques et intellectuelles à trouver dans un arrondissement où  les petites entreprises innovantes et créatives sont nombreuses ont également été pointées. De mon côté j'ai principalement évoqué les conditions à mettre en oeuvre pour que la mixité sociale, internationale ou générationnelle ne soit pas subie mais vécue comme un plus.

 

J'ai également évoqué la nécessité de développer une action culturelle de proximité qui privilégie les pratiques culturelles, la nécessité de réhabiliter le tissu urbain très dégradé avec une action en matière de logement.

 

CIMG0045.JPGSur le plan de la méthode, les citoyens acteurs doivent être mieux écoutés, la participation des habitants doit être sollicitée, chacun doit également être informé pour pouvoir accéder à l'ensemble de ses droits, mais également à toutes les richesses de l'arrondissement. Ce débat a été riche, particulièrement intéressant et nous avons aussi eu l'occasion d'entendre des militants qui d'habitude n'osent pas prendre la parole.

 

Bien des choses ont également été dites sur le choix du futur candidat des socialistes, Tony Dreyfus ayant annoncé sa volonté de ne pas se représenter. J'ai exposé à tous comment est né mon désir de devenir maire du 10e arrondissement. Souvent sollicitée par les habitants et les militants, je connais très bien ce territoire parisien. J'ai envie de le défendre face à l'administration parisienne et aux autres arrondissements. J'ai envie de porter le projet collectif des militants socialistes et d'agir pour sa réelle mise en oeuvre. Ce désir n'est pas nouveau, mais aujourd'hui il est porté par un pan important de la section socialiste du dixième mais aussi par de nombreuses associations. Je dois dire que me sentir encouragée et soutenue est un moteur pour moi et j'en profite pour remercier les camarades qui étaient là mardi et qui sont là depuis des mois.

 

Cette proposition de candidature a provoqué des réactions. Elles ont été plutot positives, certaines étaient aussi très flatteuses - mais celles-ci je vous en fait grâce ! Plusieurs arguments marquants ont été évoqués pour soutenir ma candidature : la parité, qui veut que des femmes remplacent les hommes qui laissent leurs fonctions, la démocratie qui veut que les militants choisissent et ne se laissent pas guider par des choix qui ne sont pas les leurs, le besoin d'action et de concertation.CIMG0102.JPG

Publié dans 10ème

Commenter cet article

juliensorel75 05/10/2007 12:53

Visiblement, "Bingo", tu n'étais pas présent à l'AG de présentation des candidatures mercredi dernier : les deux candidats comme les militants qui sont intervenus ont évoqué les questions de la propreté, de la sécurité, des communautés. Il me semble avoir entendu des propos assez consensuels sur le fait que le 10e est sale et qu'il y a en ce domaine des marges de progrès; que tous les habitants du 10e ont un droit légitime à vouloir vivre tranquillement; que le 10e est riche de ses communautés étrangères... De même il me semble avoir entendu Olga expliquer qu'il ne faut pas faire d'amalgame et dissocier les questions. Du coup je ne comprends pas les propos un peu délirants de Karim, quand on connaît l'engagement d'Olga aux côtés de RESF...

karim 04/10/2007 17:09

D'accord avec Bingo, les discours droitiers de certains me donnent des hauts de coeur terribles...Manuel Valls (qui pourtant est dans notre parti) a quand même dit qu'il fallait faire un bout de chemin avec la droite en matière d'immigration....Jusqu'où? La préfecture? le centre de rétention administrative?? Le tarmac de l'aéroport???Je pense que ce genre de mélange malsain, associé à un mauvais entourage (il y en a un qui se reconnaîtra avec sa facilité à dénigrer les commerces rachetés par des citoyens chinois ou d'origine chinoise, et à propulser des discours haineux et frontistes), nuit gravement à la santé de notre pays...et de notre parti!!!!

Bingo ! 04/10/2007 00:20

Non ce ne sont pas des raccourcis, ma chère Olga, mais des dérapages... Comment une élue socialiste, qui se réfère de Bertrand Delanoë peut se permettre de parler de « communauté », de « propreté », de « sécurité »… Où va-t-on ? Pourquoi pas le bruit et l’odeur à Château d’Eau pendant que tu y es ? Tu es mal entourée, et certainement mal conseillée, et ton tort est d’écouter ces discours que je ne peux qualifier que de droitiers… L’ambition démesurée certainement… cela ne peut s’expliquer que comme cela.  Et nous fait souvent dire tout et n’importe quoi. A vouloir ratisser large et oublier son appartenance on finit par grappiller dans le jardin des voisins de droite, et généralement c’est du non recyclable que l’on y trouve. Une chose est sûre, je ne voterais jamais pour un tel candidat, il n’est pas représentatif du PS, et n’a pas sa place dans une mairie de gauche.

Floyd 30/09/2007 20:58

Je viens a l'instant de lire la déclaration des 2  candidats à l'investiture pour la Mairie du Xème arrt. Et ce que je lis sur ton blog chère Olga me sidère pour ne pas dire plus. L'association des mots "communeauté" et "propreté" est profondément choquant et scandaleurx de la part non seulement d'une militant socialiste mais qui plus est, se présente dans un arrondissement ou vivent nombres de communeautés différentes. Je suis choquée et mon choix est fait. Je ne voterais pas pour quelqu'un qui tient de tel propos.

Olga Trostiansky 01/10/2007 11:00

Attention à une lecture à raccourcis : la diversité des cultures, qui fait partie de l’identité du 10e arrondissement, doit absolument être valorisée. J’ai d’ailleurs organisé il y a quelques mois une conférence sur le sujet, dans le cadre de ma délégation d’adjointe chargée des familles. Organisée en mairie du 18e, cette manifestation a permis de mettre en valeur les nombreuses initiatives municipales et associatives permettant de répondre aux difficultés et aux discriminations de toutes natures que rencontrent ces familles d’origine étrangère : plus grande pauvreté que le reste de la population, difficultés à se loger, difficulté à communiquer au quotidien du fait de l’obstacle de la langue, méconnaissance du fonctionnement des services publics (notamment l’école et les services de santé), difficultés d’accès à l’information et aux droits… Quant à la question de la propreté du 10e, tous partagent le constat qu’elle n’est pas réglée, notamment dans le quartier très passant des deux gares, mais pas seulement. Accueillir dignement les communautés, c’est aussi leur offrir la possibilité de vivre dans un environnement propre, ce qui n’est pas le cas actuellement.

militante10 28/09/2007 10:50

Olga frappée par le virus Bayrou? J'ai du mal à y croire. Il me semble qu'elle a exprimé des divergences avec la manière dont la démocratie locale existe dans le dixième depuis bien longtemps. Il me semble aussi qu'elle n'est pas vraiment la seule dans ce cas. Mais elle est toujours restée fidèle et loyale aux socialistes de l'arrondissement. On ne peut pas construire sans avoir un regard critique sur ce que l'on a fait. Ce qui a été dit à la réunion n'est pas que nous avions des ennemis à la Maire de Paris, mais que pour faire aboutir ses projets une mairie d'arrondissement devait être très présente, faire valoir ses spécificités. Très concrètement, nous avons les moyens de nettoyer pour les 90 000 habitants du 10ème mais pas pour le million de passages journaliers dans l'arrondissement. Voila comment on se retrouve avec un des arrondissements les plus sales! Sur la parole des militants, ils n'ont pas besoin d'encadrement militaire pour se taire. Nous sommes plus de 1000 dans le dixième, mais si je ne crois pas que plus de 50 personnes aient pris la parole dans les (nombreuses) réunions qui ont émaillé les 12 derniers mois. Sur le Maire du 10ème, je crois qu'on ne peut être maire et député et bien faire son travail des deux cotés. Le cumul des mandats nuit au bon exercice des fonctions : Tony a pris une sage décision en y mettant fin.   Vive le débat dans le 10ème! Et bon courage Olga!