Communiqué de presse - La Ville de Paris solidaire des personnes sans abri pendant l'été

Publié le par Olga Trostiansky

     

COMMUNIQUÉ DE PRESSE                                                                                        Paris,  le 19 juillet 2011

La Ville de Paris solidaire des personnes sans abri pendant l’été

 

L’été 2011 sera encore plus difficile pour les personnes sans abri, en raison du désengagement sans précédent du gouvernement  :

- en matière d’hébergement des personnes sans abri : l’Etat s’abrite derrière le slogan « le logement d’abord » pour diminuer les crédits de fonctionnement des centres d’hébergement

gérés par les associations et pour fermer des places en hôtel social pour les familles sans abri

à Paris ;

- en matière d’aide alimentaire aux plus démunis : l’Etat baisse de 35% ses subventions aux

associations d’aide alimentaire sur Paris alors que la demande est croissante et que les lieux

de distribution sont déjà saturés.

Pour ces raisons, la Ville de Paris soutient pleinement la mobilisation des associations et des

agents du Samu Social qui demandent la réouverture immédiate des capacités

d’hébergement dédiées aux sans-abri.

 

 

Olga Trostiansky, adjointe chargée de la solidarité, de la famille et de la lutte contre l’exclusion,

dénonce l’affaiblissement de la solidarité nationale et rappelle le soutien de la Ville de Paris aux personnes sans abri, notamment durant cette période où l’offre de soutien et d’accompagnement se raréfie.

Alors que l’hébergement d’urgence est de la responsabilité de l’Etat, la Ville de Paris a engagé un

programme de création de 2000 places d’hébergement et de logement sur Paris intra muros accessibles aux personnes sans abri, dont 1420 sont d’ores et déjà financées en investissement.

Plus de 1000 familles hébergées en hôtels ont bénéficié d’un relogement par le biais du dispositif

« Louez solidaire ».

 

Pour cet été, la Ville de Paris :

 

·  augmente de 160 000 euros son soutien aux associations d’aide alimentaire pour compenser les fermetures estivales, ce qui porte à plus de 6,3 millions d’euros l’aide alimentaire aux Parisiens les plus démunis, soit plus de deux fois plus que l’Etat, dont c’est pourtant la compétence :

- elle finance l’association Aurore pour 450 repas le midi pour remplacer la distribution des Restos du Coeur porte de la Villette (19e) en juillet ;

- elle soutient l’association Août Secours Alimentaire pour sa distribution de colis sur 6 sites en août (dans les 13e, 15e, 17e, 18e et 20e arrondissements et pour la première fois dans le 15e du 15 au 31 juillet), pour pallier la faiblesse de la distribution sur Paris durant cette période ;

- elle finance également les associations « La Chorba » et « Une chorba pour tous » pour

la distribution de 1000 repas chaque jour.

 

· edite une version estivale du Guide Solidarité à 2000 exemplaires 

, qui précise les lieux de distribution alimentaire ouverts pendant l’été et les lieux où se rafraîchir, et qui donne

des conseils sur la conduite à tenir en cas de fortes chaleurs ;

   

· garde ouverts tout l’été ses cinq restaurants solidaires des 5e, 8e, 10e, 14e et 20e arrondissements, pour offrir à 800 personnes chaque soir un repas assis de qualité, dans un cadre calme et agréable ;

 

· mobilise l’établissement public Eau de Paris  pour :

- déployer un programme qui favorise l’accès à l’eau dans Paris l’été ;

- éditer un plan des 1160 fontaines d’eau potable, disponible en version pocket en A4 ou sous forme de poster ;

- fournir aux équipes de maraude des jerricanes et des gobelets biodégradables ;

- distribuer 4000 gourdes pour la première fois cette année dans les lieux d’accueil de jour des personnes SDF et dans les restaurants solidaires.

 

 

Publié dans Insertion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article