Communiqué de presse - Retraites et les Femmes

Publié le par Olga Trostiansky

  

Paris, le 6 septembre 2010

 Communique de presse

 

Réforme des retraites : les Français veulent

corriger les inégalités entre les hommes et les femmes

 

Dans le cadre de l’enquête réalisée par Mediaprism sur la réforme des retraites auprès de 26.000 personnes, le Laboratoire de l’Egalité a pu sonder les attentes des Françaises et des Français : 98% des personnes interrogées estiment que la réforme doit être l’occasion de corriger les inégalités femmes/hommes au moment de la retraite et de s’attaquer aux racines de ces inégalités, à l’œuvre durant la carrière professionnelle : écarts salariaux, temps partiel subi, interruptions de carrière pour prendre en charge la famille.

 

60% des Françaises et des Français interrogés n’approuvent pas le recul de l’âge du départ à la retraite et 81% désapprouvent le passage de 65 à 67 ans pour l’obtention automatique d’une retraite à taux plein. Fort de ce constat, le Laboratoire de l’Egalité demande :

  • que le gouvernement produise et partage une analyse par genre de l’impact de la réforme des retraites actuellement proposée.
  • de corriger les inégalités actuelles en améliorant les retraites des femmes :

-  augmenter les minima (60% des bénéficiaires du minimum vieillesse sont des femmes)

-  améliorer la validation des périodes de temps partiel ou d’interruption (le projet de loi ne propose pour l’instant que la prise en compte des périodes de congé maternité dans le calcul de la retraite)

-  étendre le principe de la réversion aux conjoint-es pacsé-es

  • de supprimer dans l’article 3 du projet de loi le report de 65 à 67 ans pour l’âge d’attribution de la retraite à taux plein.

 

Conscients à plus de 90% de la nécessité de corriger les inégalités qui pénalisent les carrières des femmes, les Françaises et Français interrogés soutiennent massivement les propositions du Laboratoire de l’Egalité :

  • Engager une loi sur l’égalité professionnelle précisant enfin les modalités des sanctions prévues par la loi de 2006 pour « supprimer les écarts de rémunération ».
  • Réduire les causes structurelles des écarts de salaire entre les femmes et les hommes :

-  développer des modes d’accueil des jeunes enfants (créer 500 000 places en cinq ans) pour permettre aux femmes de travailler

-  réformer le congé parental qui doit être plus court, mieux rémunéré et partagé à égalité par les parents

-  lutter contre le temps partiel subi et contre les discriminations.

 

Association loi 1901, Le Laboratoire de l’égalité est une plateforme rassemblant les acteurs engagés dans la promotion de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, où se côtoient associations, réseaux de femmes, chercheur-es, élu-es, syndicats, entreprises, fonction publique, médias, blogosphère. Son ambition : réunir le maximum de compétences pour parler d’une seule voix auprès des décideurs économiques et politiques.

 

Publié dans femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article