Les filles sympas gagnent moins

Publié le par Olga Trostiansky

6 septembre 2011

 

Les hommes désagréables gagnent 18 % de plus que les autres hommes. Les femmes désagréables, gagnent seulement 5% de plus que les autres femmes dit une étude américaine. Explication : stéréotypes.


 

 Les filles « sympas » et bien élevées arrivent rarement jusqu’au fauteuil de PDG . » Lois Frankel l’avait déjà dit dans son livre « Ces filles sympas qui sabotent leur carrière » (Pearson). Aujourd’hui, une étude américaine publiée dans le « Journal of Personality and Social Psychology » intitulée « Les gentils finissent-ils vraiment derniers ? » le confirme. Pour impressionner ses employeurs et être bien payé, mieux vaut être un homme acariâtre qu’une femme gentille. Car, dit cette étude menée par trois grandes universités, les hommes les plus « désagréables » gagnent 18% de plus que leurs collègues sympathiques. Mais être désagréable est moins payant chez les femmes : elles gagnent seulement 5% de plus que les « filles sympas »

Pourquoi une telle différence ? Cela relève de stéréotypes : une attitude désagréable est moins bien perçue chez une femme que chez un homme. Un homme qui se met en colère est souvent considéré comme ayant du caractère tandis qu’une femme exprimant son désaccord par une colère bruyante sera par exemple traitée d’hystérique. Et puis le niveau auquel les femmes s’autorisent à être désagréable est bien plus faible que pour les hommes. Il est probable, dit l’étude, « que la plupart des femmes désagréables ont appris par expérience qu’un comportement agressif n’était pas considéré comme féminin. Elles peuvent donc avoir tendance à « adoucir » leur comportement, pensant que c’est là une meilleure stratégie pour parvenir à leur fin. » L’éventail des choix pour les femmes donc est assez serré : faut-il être désagréable au risque d’être perçue comme peu féminine pour être payée à peine 5 % de plus que ses collègues gentilles ? Et sans être sûre que ça marche…Impasse.

  Ecrit par Isabelle Germain - les Nouvelles News

 

Publié dans femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article